Avez-vous tous vos œufs dans le même panier ?


Une nouvelle façon de penser!

La répartition de l’actif joue un rôle clé durant la phase de constitution d'un patrimoine, mais les épargnants soucieux de s’assurer un revenu doivent aussi miser sur une combinaison judicieuse de produits de placement s’ils veulent atténuer les risques et bénéficier d’un bon programme de retraite. Cette combinaison de produits de placement est également connue sous le nom de Répartition par produit.

Les spécialistes du secteur des services financiers ont longtemps eu pour objectif premier d’aider leurs clients à se constituer le capital dont ils auront besoin pour vivre une retraite agréable. Toutefois, compte tenu des risques particuliers auxquels les retraités sont aujourd’hui confrontés, il est parfois beaucoup plus difficile de tirer un revenu de son épargne que d’accumuler du capital.

Puisque les gens peuvent désormais s’attendre à vivre 25 ans, voir 35 ans et plus à la retraite, ils doivent maintenant privilégier l’établissement d’une stratégie de revenu de retraite qui leur donnera la tranquillité d’esprit de savoir qu’ils n’épuiseront pas leur épargne-retraite.

Les études confirment cette tendance. Les résultats d’un sondage mené en 2005 au Canada auprès d’investisseurs fortunés stipulent qu’ « en vieillissant, les millionnaires délaissent progressivement les stratégies d’accumulation du capital pour adopter des stratégies leur permettant de protéger leur capital et de produire des revenus1 ».


La répartition par produit

Devant cette situation, de plus en plus de gens commencent à utiliser la répartition par produit. Cette approche touche d’abord et avant tout les types de produits que souscrivent les retraités et la façon dont ces produits peuvent interagir pour procurer de la croissance et un revenu garanti à vie.

Bien qu’il y ait une foule de produits sur le marché, ils appartiennent tous à l’un des trois groupes suivants :

•    les plans de retraits automatiques,
•    les produits assortis d’une garantie de retrait minimum,
•    les rentes immédiates.

Un outil, mis au point avec l’aide du professeur Moshe Milevsky et du QWeMA Group de Toronto, permet d’établir, au moyen d’algorithmes mathématiques, le pourcentage de l’avoir d’une personne qui doit être placé dans chacune des catégories de produits. Ce processus de répartition par produit n’a aucun biais favorable à l’égard d’une catégorie de produits donnée; il propose plutôt une combinaison de produits en fonction de la situation financière des personnes. Il est également possible d’apporter les rajustements requis suivant les objectifs de retraite, les appréhensions et les préférences des personnes, de façon à maximiser la durabilité de son revenu de retraite.

La répartition par produit intègre également l’assurance vie et permet d’évaluer si une assurance vie ne serait pas un moyen plus efficace de transmettre son patrimoine, puisqu’elle échappe aux frais d’homologation et autres.

[Article adapté du document «Comprendre la puissance de la répartition par produit» de Financière Manuvie.]

La gestion de la continuité dans les PME familiales


La continuité ou le transfert d’entreprise familiale comporte toutefois des enjeux rarement bien gérés. Lire la suite