La continuité d’entreprise par l’équipe

La continuité d’entreprise par l’équipe

En tant que leader de votre entreprise, vous vivez certainement la pression associée à l’intensité des défis et à la vitesse accrue des changements. L’environnement dans lequel évolue votre organisation est de plus en plus turbulent, complexifiant ainsi la gestion au quotidien et la prise de décision : la globalisation des marchés, l’ « hyper compétition », les attentes des employés et des parties prenantes, la démographie, les aspects multiculturels, etc.
 
De plus, votre entreprise a connu une croissance au fil du temps, la faisant progresser dans ses différentes phases d’évolution : du démarrage et la survivance (phase 1), à l’établissement et la croissance (phase 2), voire à l’expansion, la maturité, et la régénération (phase 3). Chacune de ces phases a amené son lot de transformation et d’adaptation, tant en termes de structure, de professionnalisation, que de leadership.
 

Modèle des axes d’évolution des entreprises en situation de relève

À priori, votre organisation a été fondée par une seule personne, l’unique actionnaire propriétaire. Depuis, il est fort probable que des membres de la famille s’y soient joints au fil du temps, pour aider dans un premier temps, puis pour y faire carrière finalement! Ainsi ont émergé les entreprises familiales au Québec, constituant la majorité des modèles d’affaires que l’on connaît aujourd’hui. Le fondateur, soucieux d’assurer l’évolution de son entreprise, a vite compris que le passage d’une phase de croissance à l’autre exige la composition d’une équipe solide, incluant tant les membres de la famille que des exécutifs non membres de la famille. 
 
La très grande majorité des entreprises au Québec, de par l’âge des fondateurs « baby-boomers », est à l’étape d’assurer la continuité par le passage à la relève. Pour la plupart, ce transfert intergénérationnel s’effectuera auprès des enfants (partenariat de frères/sœurs), et/ou auprès des cousins/es (moins fréquent - 3ième génération). Ainsi, dans une très forte proportion, ce seront des équipes qui prendront la relève. Le leadership du « one man show » tire donc à sa fin…
 
L’équipe prend donc toute son importance, et c’est une excellente nouvelle!  En tant que chef d’entreprise, vous savez à quel point la solitude du chef est difficile à vivre. Faire partie d’une équipe permet la collégialité et la collaboration. Un partenariat bien géré engendre le partage des idées, des émotions, et des ressentis. Au-delà des aspects relationnels et communicationnels, l’équipe composée de membres aux personnalités, aux connaissances, aux habitudes de travail et aux habiletés différentes s’inscrit dans la complémentarité, créant des synergies exceptionnelles. 
 
L’environnement externe, la taille des entreprises, la valorisation des organisations, le nombre d’employés, et la diversité du personnel au niveau des âges et des ethnies ne sont que quelques facteurs qui « imposent » le travail d’équipe au sommet. À la vitesse où les marchés et les consommateurs évoluent, nous avons besoin de talents distinctifs à la tête et au sein des organisations pour s’ajuster, s’adapter et survivre à l’échelle nationale et internationale. L’expansion et la régénération de nos entreprises passent inévitablement par le travail en équipe, et la multiplication de celles-ci : « seul, on va vite, ensemble, on va loin! »
  

Annie Veilleux, MBA
Directrice générale, Lafond Gestion

La famille


Il s’agit parfois d’un aspect conflictuel important parce que, d’une part, la famille constitue le premier bassin de recrutement pour la succession au sommet, et d’autre part, parce que les intérêts et objectifs des membres de la famille peuvent être divergents.
Lire la suite