La rémunération totale
 

Un contexte préoccupant

Sans crier gare, la rémunération semble être revenue au cœur des préoccupations des directions d’entreprises et de leurs équipes de ressources humaines.
 
En effet, alors qu’il deviendrait de plus en plus difficile de recruter des candidats à la hauteur des exigences souhaitées et que l’on entend plus fréquemment le terme « rareté de main d’œuvre », il est désormais crucial pour les entreprises de mettre en place des politiques de rémunération en phase avec les tendances du marché et les attentes des employés, et pouvant du même coup rivaliser avec celles de ses concurrents. C’est l’un des éléments qui pourrait faire la différence entre attirer les bons candidats et fidéliser ses employés-clés ou les perdre au profit de la firme rivale. 
 
On parlera donc dorénavant de rémunération totale. Celle-ci va beaucoup plus loin que la combinaison salaire et avantages sociaux. Elle tient compte de l’ensemble des éléments à considérer pour composer une enveloppe de rémunération à la fois attractive pour les candidats de l’extérieur et apte à fidéliser les employés en poste, que ce soient par exemple une politique santé / mieux-être ou une meilleure conciliation travail / vie personnelle. 
 
On aura donc compris qu’elle n’est plus le fait d’une simple activité comptable. 
 

Les conditions d’une implantation réussie

Pour qu’une entreprise tire le maximum de bénéfices de l’implantation d’un tel programme, celui-ci devra être développé en tenant compte de ses objectifs d’affaires de même que des valeurs que l’entreprise veut incarner et communiquer. Il sera donc important de le faire en étant conscient que chaque entreprise est unique et que sa politique de rémunération devrait être formulée en considérant l’ensemble des besoins et non à partir d’un modèle préétabli.  
 
Il sera également primordial de connaître en profondeur la composition du personnel et les aspirations des différents groupes qui en font partie, de même que le profil des dirigeants, ceux-ci pouvant avoir une grande incidence sur les aspects de la politique qui seront privilégiés.
 
L’entreprise devra démontrer un souci bien assumé d’équité et de transparence, ces deux valeurs étant aujourd’hui plus privilégiée que jamais par la nouvelle génération de main d’œuvre. Elle devra aussi bien communiquer, autant sur une base collective qu’individuelle, autant à l’interne qu’à l’externe, l’existence de ce programme et de ses composantes principales. 
 

Une expertise bien établie

Constatant qu’elle était depuis longtemps implantée solidement dans plusieurs des domaines qui, additionnés, conduisent à la rémunération totale et qu’elle cumulait dans ses équipes toute la compétence requise pour conseiller et accompagner les clients dans la mise en place de tels programmes de rémunération, Lafond a voulu donner un nom à cette entité et en regrouper tous les services sous une même appellation, celle de BRIGADE.  
 
Ce qui fait la force de BRIGADE et lui donne son caractère distinctif est la diversité et la polyvalence de ses membres et l’originalité de l’unité en tant que telle. 
 
En effet, BRIGADE rassemble des spécialistes en rémunération, en ressources humaines, en psychologie du travail, en intelligence d’affaires, en assurances collectives, en actuariat, en gouvernance d’entreprises, en formation et en communication. Elle est donc en mesure de fournir une prestation de service complète et d’aller aussi loin que le souhaitera la direction. 
 
Nous aurons l’occasion de revenir plus en détail sur les éléments qui composent la rémunération totale et lui donnent ses avantages distinctifs. Chose certaine, le moment est plus justifié que jamais pour les entreprises de réévaluer leur politique de rémunération et de réfléchir à la façon de la bonifier. Si vous souhaitez déjà en savoir un peu plus à propos de Brigade, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Pierre Laramée
Et l'équipe BRIGADE
Lafond

La famille


Il s’agit parfois d’un aspect conflictuel important parce que, d’une part, la famille constitue le premier bassin de recrutement pour la succession au sommet, et d’autre part, parce que les intérêts et objectifs des membres de la famille peuvent être divergents.
Lire la suite