La vague de vieillissement : que se passe-t-il ?

La vague de vieillissement : que se passe-t-il ?


La vague de vieillissement : que se passe-t-il ?

La génération la plus nombreuse de toute l’histoire
prendra sa retraite


La retraite !Pourquoi entendons-nous parler autant de retraite depuis quelques années ? Tout simplement parce que la génération la plus nombreuse de l’histoire est maintenant rendue à cette phase de la vie. Les baby-boomers les plus âgés sont maintenant à la retraite et, si on tient compte des nombreuses retraites hâtives, c’est une vague de gens qui franchissent cette étape.

Rapports démographiques

Les régimes de pensions ont été mis en place à une époque à laquelle un pourcentage moins élevé de la population était à la retraite. Ainsi, de 1951 à 1971, pour chaque canadien de 65 ans ou plus, il y avait plus de onze personnes de moins de 65 ans.

Les choses changent maintenant très rapidement.  Les générations qui suivent ne sont pas aussi nombreuses. Ainsi, en 2011, pour chaque personne de plus de 65 ans, il n’y avait plus que 6 canadiens de moins de 65 ans1.  Dans 10 ans, le ratio sera de 4,5 et de 3,3 dans 20 ans !!!

Le souci de la sécurité financière

Bon nombre de personnes bénéficient d’un régime de pension à prestations déterminées (RPPD). Ceci leur assure des revenus en fonction de leur salaire actuel, qu’importe ce qui arrive aux marchés financiers. C’est notamment le cas des employés de l’état. En 1992, 45 % des employés participaient à un régime de pension agréé2. Ce nombre diminue constamment et il est maintenant d’environ 38 %.

Ainsi, plus de 6 canadiens sur 10 doivent donc veiller eux-mêmes à leur retraite ; ils doivent épargner des sommes potentiellement importantes s’ils désirent bénéficier d’une retraite semblable à ceux jouissant de régime à prestations déterminées.

La Régie des rentes du Québec (RRQ) et le pendant canadien procurent aux travailleurs une première source de revenu. La rente maximum de la RRQ est présentement de 11 840 $ par année3.  À chaque année, les travailleurs et les employeurs sont tenus de cotiser à la RRQ afin d’assurer un revenu aux pensionnés le moment venu. D’ailleurs, les gouvernements ont annoncé des mesures afin d’assurer la viabilité de ces régimes.

Une seconde source de revenu provient de la Pension de la sécurité de la vieillesse versée par le gouvernement du Canada. Le montant maximal est présentement de 6 540 $ par année3. Un supplément de revenu garanti est également disponible pour les ménages à très faible revenu. Les sommes versées par le gouvernement proviennent des taxes et impôts payés dans l’année. Dans 20 ans, les personnes de plus de 65 ans seront un groupe deux fois plus important. Il est fort à parier que le gouvernement devra tôt ou tard revoir les termes de ce régime.

Longévité. Selon l’Institut québécois de planification financière, sur 100 couples de 65 ans qui prennent leur retraite, 100 personnes vivront jusqu’à 85 ans ou plus et 50 personnes vivront jusqu’à 92 ans4.  Les épargnants doivent tenir compte de cet aspect dans leur planification et dans la sélection des solutions qu’ils mettent en place, que ce soit avant comme pendant la retraite.

Épargne personnelle. Une majorité de canadiens n’ayant pas de régime de pension à prestations déterminées devront compter sur leur épargne pour s’assurer une retraite à la hauteur de leurs aspirations. Ces personnes doivent eux-mêmes épargner et parfois des sommes très importantes.  

Les gens bénéficiant d’un RPPD sont assurés d’un revenu toute la vie durant, qu’ils vivent jusqu’à 85 ans, 92 ans ou 100 ans, et qu’importe l’évolution des marchés financiers. Pour obtenir l’équivalent, ceux sans RPPD doivent épargner de 15 à 25 fois le montant de revenu qu’ils désirent. Par exemple, pour se garantir 10 000 $ de revenu toute sa vie, une personne doit accumuler 150 000 $ à 250 000 $, selon sa situation familiale. Ça donne un aperçu de la grande valeur des RPPD.

Par quoi commencer ?

Un processus simple. La situation de chaque personne, chaque couple ou chaque famille est différente. Un planificateur financier d’expérience saura dresser un portrait de votre situation, saisir les objectifs qui sont les vôtres, vous offrir des solutions faciles à comprendre, et travailler avec vous à mettre en place les décisions que vous aurez prises.  


Luc Larose
Pl. fin, a.v.c., MBA
Inspiré par Point de vue, Fidelity Investments.


1. Source : Statistique Canada, CANSIM, tableau 051-0001, selon Fidelity Investments.2. Source : Statistique Canada, Régime de pension au Canada et Enquête sur la population active, selon Fidelity Investments.3. Pour une personne demandant sa pension à l’âge de 65 ans. Source : Régie des rentes du Québec, www.rrq.gouv.qc.ca.4. Source : Normes d’hypothèses de projection 2012, Institut québécois de planification financière. 

La famille


Il s’agit parfois d’un aspect conflictuel important parce que, d’une part, la famille constitue le premier bassin de recrutement pour la succession au sommet, et d’autre part, parce que les intérêts et objectifs des membres de la famille peuvent être divergents.
Lire la suite