Satisfaction au travail des employés : quelle place leur donner sur le tableau de bord de votre entreprise ?

Satisfaction au travail des employés : quelle place leur donner sur le tableau de bord de votre entreprise?

Satisfaction au travail des employés

Plusieurs facteurs incitent les employeurs à se préoccuper du niveau de satisfaction au travail de leur personnel. Sur le plan des affaires, l’environnement est turbulent, la concurrence est forte et la pression pour innover est constante. Pour obtenir du succès, les entreprises se doivent de miser sur le talent de leurs employés et créer des conditions pour que ce talent se déploie à son plein potentiel. La direction doit susciter l’engagement de ses employés.
Les pénuries de main-d’œuvre et le dynamisme du marché du travail augmentent la compétition entre employeurs tout en rendant le recrutement plus difficile. La perte d’employés de valeur est coûteuse aux plans des finances, de la productivité et du moral des troupes. De plus, une nouvelle génération arrive avec des valeurs, des visions et des attentes différentes par rapport au monde du travail.  
Comme la satisfaction de la clientèle, celle des employés peut devenir un indicateur de performance significatif pour évaluer la bonne santé d’une entreprise. Pour cela, il est nécessaire de se prêter à la mesure par l’entremise d’une méthode structurée et valide.

Les principales méthodes d’évaluation :

Le questionnaire (ou sondage) est la méthode la plus fréquemment utilisée pour mesurer le degré de satisfaction des employés. Toutefois, nous recommandons de compléter la démarche en utilisant des questions ouvertes ou en réalisant des entrevues afin de recueillir davantage d’informations sur le milieu de travail.

Les conditions de réussite d’une démarche d’évaluation de la satisfaction au travail

Dans la pratique, nous cherchons à mettre en place certaines conditions de succès pour une démarche qui atteint sa cible :
Des réponses individuelles
Les participants doivent fournir un point de vue individuel et ne pas être influencés par leurs pairs. Les conditions d’administration d’un questionnaire doivent être bien contrôlées.
Des questions précises
Les questions ne doivent pas laisser trop de place à interprétation. Elles doivent mesurer un seul aspect de la situation de travail.
Une cueillette d’informations complémentaires
Un questionnaire vous fournira une mesure quantitative des perceptions de vos employés. Pour bien comprendre les facteurs de satisfaction et d’insatisfaction, vous aurez avantage à obtenir plus d’informations sur leurs causes, les attentes des employés ainsi que leurs suggestions pour améliorer la situation.
Acceptation des résultats par les dirigeants
La satisfaction au travail est en partie subjective. Que les dirigeants soient en accord ou non avec les perceptions de leur personnel, celles-ci sont réelles et il est nécessaire d’en prendre acte. Par la suite, on peut tenter de les modifier ou de faire les changements qui s’imposent dans le milieu de travail.
Plan d’action
La pire chose qu’un employeur peut faire après avoir sondé le niveau de satisfaction de ses employés, c’est de ne rien faire. Il est essentiel d’établir un plan de match, non pas seulement pour régler les problèmes, mais pour continuer d’améliorer ce qui est déjà apprécié.  
Une mesure périodique
Finalement, pour que l’exercice ait une plus grande valeur, il convient de la répéter selon une fréquence annuelle ou bisannuelle afin d’évaluer la progression et les enjeux qui peuvent émerger.

Yves ArchambaultCRHA, M.A.Consultant, Lafond Gestion
 

La famille


Il s’agit parfois d’un aspect conflictuel important parce que, d’une part, la famille constitue le premier bassin de recrutement pour la succession au sommet, et d’autre part, parce que les intérêts et objectifs des membres de la famille peuvent être divergents.
Lire la suite