VOUS, CHEZ-VOUS, COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS ?
 
Le groupe Ikea vient de publier une étude dont les résultats sont pour le moins étonnants.

En effet, le groupe a effectué, comme il le fait depuis plusieurs années, une recherche sur les habitudes de vie de sa clientèle et sur un aspect spécifique de sa relation avec son domicile. On demandait cette fois aux gens de s’exprimer sur des sujets plus existentiels tels que la solitude, le sentiment d’appartenance et les effets qu’a la vie en milieu urbain sur leur relation avec leur lieu de résidence.

La réponse ? 35% des personnes vivant dans les grandes villes affirment ne pas se sentir chez elles à la maison !

On y apprend aussi que :
  • Près de la moitié des répondants américains (45%) se réfugie dans son automobile, à l’extérieur du domicile, pour retrouver un moment d’intimité et de tranquillité, à peine moins que dans la salle de bain (55%)
  • 25% des gens vivant avec d’autres personnes que les membres de leurs familles (colocataires amis ou étrangers)  se sentiraient plus confortables à l’extérieur de leur maison
  • 53% des jeunes familles n’éprouvent pas de sentiment d’attachement à leur résidence 
  • Seulement 33 % des personnes interrogées admettraient se sentir en sécurité à la maison

Il y a donc de quoi rester perplexe, surtout quand on est le plus important détaillant de mobilier au monde !
 

Comment a réagi Ikea ? 

La vie à la maison change profondément, partout à travers le monde, et devient de plus en plus transitoire conclut l’étude. C’est ce qui a fait en sorte que du mobilier bon marché tel que vendu chez Ikea soit devenu si omniprésent dans nos logis. Il demeure fondamental selon Ikea que chacun puisse se sentir chez-lui, à la maison. 
 
Ayant tout intérêt à ce que sa clientèle puisse créer ce sentiment d’appartenance avec ses produits, peu importe l’endroit où elle habite, Ikea a choisi non pas de lancer une nouvelle gamme de produits mais bien de proposer un court quizz permettant à chacun de se créer un manifeste personnalisé sur sa définition de l’intimité et du sentiment de communauté. 
 
Ainsi, plutôt que de chercher à vendre, Ikea a choisi de soutenir et même de réconforter sa clientèle. 
 

Deux ou trois pistes de réflexion

La démarche de Ikea illustre bien l’importance de ratisser plus large que l’univers conventionnel vers lequel nous avons tendance à nous replier lorsque l’on souhaite comprendre la relation qu’a la clientèle ou le personnel avec notre entreprise. 
 
Avez-vous, par exemple, pris le temps récemment de prendre le pouls de votre clientèle ? Pas seulement sur sa perception de votre produit ou service mais aussi comment celui-ci s’intègre dans sa vie personnelle ou professionnelle ? Comprenez-vous ce qui la préoccupe ?
 
Et votre personnel, qu’en est-il de sa satisfaction vis-à-vis de son poste, de la compagnie, quel est son indice de bonheur au travail, que pourriez-vous faire pour le relever ?
 
Pour répondre à leurs besoins et trouver des solutions originales pour le faire, toute personne dirigeant une entreprise doit réaliser la nécessité de comprendre en profondeur autant les attentes de sa clientèle que celles de ses employés. 
 
À notre avis, c’est en cherchant les façons de s’adapter à un univers en constante évolution qu’on identifie des solutions. Et c’est souvent avec l’aide d’un conseiller extérieur, n’ayant pas les mêmes préconceptions que la direction, qu’on y arrive le mieux.
 

La rédaction

Adapté du magazine Fast Company

S'implanter à l'étranger


Relever ce défi est une opportunité de croissance très intéressante pour une entreprise désireuse de se développer et de croître, pour autant que nous soyons conscients des Lire la suite